Top Category
Slider Offer Banner
OUR SERVICES
14 days to
14 days to
to change your mind
Special awards for
Special awards for
the professionals
D-day shipping (24/48H)
D-day shipping (24/48H)
if I order before 12H
A large and complete stock
A large and complete stock
of more than 25,000 references

Le test d’un vérin

Pour maintenir une sécurité de tous les instants, les systèmes utilisant des vérins doivent être contrôlés chaque année. Une mauvaise maintenance peut entraîner de graves dysfonctionnements. Ces incidents ont parfois des conséquences irréversibles sur les plans matériels et humains. Afin de vous éviter l’impensable, nous vous guidons dans les différentes manières de tester un vérin hydraulique. C’est parti !

Les différents types de vérins

Avant de passer en revue les méthodes de test d’un vérin, voyons ensemble les types de vérins existant actuellement. Il est en effet nécessaire de bien connaître la nature du vérin que vous souhaitez utiliser, afin d’adapter les méthodes et ainsi obtenir des informations précises.

Le choix d’un vérin se définit par l’usage auquel il est destiné. En effet, on ne pourra pas développer la même force selon le vérin choisi.

Il existe trois grandes catégories de vérins, possédant chacun leurs caractéristiques propres.

Le vérin hydraulique est le choix tout indiqué si l’utilisateur souhaite travailler avec des charges très lourdes. L’alimentation s’effectue par un fluide liquide (huile), ce qui permet de supporter des forces plus importantes que les autres types de vérins. Le vérin hydraulique nécessite néanmoins un entretien particulièrement pointilleux et une installation solide, du fait de son poids et de l’ampleur des charges qu’il traitera. De plus, il présentera une certaine lenteur d’action, inadaptée à certaines tâches.

Le vérin pneumatique fonctionne en utilisant de l’air comprimé. Il est idéal pour effectuer des actions rapides et répétitives, là où son homologue hydraulique peinera à suivre la cadence. Son coût réduit et sa solidité font de lui le vérin le plus répandu. De plus, les professionnels de l’industrie opteront pour cette alternative dans le cadre d’un environnement contenant des éléments explosifs ou inflammables, car le pneumatique ne nécessite pas de système d’allumage.

Le vérin électrique est préconisé dans le cadre des travaux de haute précision. La plupart des vérins électriques ont une marge d’erreur inférieure à 0,001 mm. Ils peuvent également être programmés à l’avance, ce qui permet la gestion par un opérateur compétent de plusieurs vérins en simultané. Ils n’atteindront toutefois pas la puissance du vérin hydraulique, mais dépasseront celle du vérin pneumatique.

Tester un vérin

Nous nous limiterons ici au test d’un vérin hydraulique, ce dernier étant l’option nécessitant le plus d’entretien. L’aspect essentiel pour tester un vérin hydraulique est de vérifier son étanchéité.

Il faut commencer par tester l’étanchéité externe. Pour ce faire, faites monter la pression dans la petite chambre du vérin (en faisant rentrer le vérin). Par ce procédé, vous testerez l’étanchéité entre le fût et la tête du vérin, et l’étanchéité entre la tête du vérin et la tige. Vous pouvez obtenir une montée de pression grâce à une charge massive, ou en butée de fin de course.

Pour tester l’étanchéité externe dans la grande chambre, faites monter la pression de sorte à faire sortir le vérin. Vous pourrez à travers cette démarche tester l’étanchéité entre le fût et le fond du vérin.

Quand il s’agit de tester l’étanchéité interne du vérin, assurez-vous d’avoir correctement vidé votre appareil de tout air et toute huile.

Faites monter la pression et tâchez d’isoler le vérin du reste de votre système hydraulique, à l’aide d’une vanne par exemple. Observez l’évolution de la pression afin de constater le bon fonctionnement de votre vérin.

Vous pouvez également laisser l’orifice de la grande chambre ouvert après avoir fait monter la pression, pour constater une éventuelle fuite.

Nous espérons vous avoir amplement renseigné sur les méthodes pour tester un vérin !