Top Category
Slider Offer Banner
OUR SERVICES
14 days to
14 days to
to change your mind
Special awards for
Special awards for
the professionals
D-day shipping (24/48H)
D-day shipping (24/48H)
if I order before 12H
A large and complete stock
A large and complete stock
of more than 25,000 references

La valve d’équilibrage, ce qu’il faut savoir

Dans le domaine de l’hydraulique, tout est question de contrôle et de modération des puissances. La moindre défaillance, le moindre excès de force d’un composant à l’autre, engendreraient des conséquences catastrophiques. C’est pour cela qu’il existe des outils de gestion, à l’instar de la valve hydraulique ou valve d’équilibrage. Nous vous expliquerons dans cet article son utilité, ses caractéristiques et son fonctionnement. C’est parti pour un numéro d’équilibriste !

Le système hydraulique

Afin de mieux appréhender la valve d’équilibrage, il nous semble crucial de resituer le contexte en expliquant le fonctionnement d’un système hydraulique et ses différentes parties.

Le système hydraulique, à travers un réseau plus ou moins complexe de composants, utilise la pression des fluides pour enclencher un travail mécanique. L’ingéniosité de ce système repose dans l’utilisation des différences de pression entre deux composants alignés dans le circuit. Cela génère par principe physique une énergie, qui engendrera à son tour un mouvement.

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, le système hydraulique n’utilise pas d’eau mais de l’huile. En effet, l’eau engendrerait un phénomène de rouille, et ne possède en outre pas le pouvoir lubrifiant de l’huile. Grâce à ses propriétés, l’élément oléagineux permet donc d’actionner harmonieusement les machines.

Quelles sont les différentes pièces présentes au sein d’un système hydraulique ? On peut les décomposer en quatre grands ensembles.

La première partie est le groupe générateur. On y trouvera une pompe, un réservoir et un moteur d’entraînement. Sa fonction est d’assurer la circulation des fluides dans le système hydraulique. La pompe vient chercher le fluide stocké dans le réservoir afin de l’envoyer dans le moteur. Le moteur utilise à son tour l’énergie hydraulique générée par la pompe afin de la changer en énergie mécanique. Au sein du moteur, les actionneurs (que nous évoquerons plus bas) aident à la transformation de l’énergie.

La seconde partie est le contrôle. Cet ensemble d’instrument gère la pression et le débit du système, à travers la redirection des excédents de fluide vers le réservoir.

La distribution assure la circulation du fluide dans le système, tout en contrôlant la direction qu’il prendra.

Le dernier grand ensemble d’un circuit hydraulique, celui qui nous intéressera aujourd’hui, est constitué par les actionneurs. À l’intérieur du groupe générateur, ils assistent la tâche de transformation de l’énergie hydraulique en énergie mécanique. Ils enclenchent des mouvements rotatifs et linéaires. Les actionneurs linéaires sont aussi appelés vérins hydrauliques. C’est à ces vérins que viendront s’ajouter les valves d’équilibrage.

La valve d’équilibrage

La valve d’équilibrage sera installée (« flasquée ») directement sur un vérin, afin de maîtriser la descente des charges. Elle évitera tout mouvement incontrôlé et inhibera le mécanisme en cas de surexcitation électrique ou de surcharge. Elle pourra également servir à bloquer le mouvement dans l’éventualité d’une rupture du flexible dans la mécanique.

Vous l’aurez donc compris, la valve d’équilibrage est un outil essentiel pour assurer la sécurité du matériel et des utilisateurs. Il s’agit donc de choisir sa valve d’équilibrage avec prudence et circonspection.

Afin d’effectuer un choix judicieux, il convient d’évaluer le débit et la pression que votre valve devra supporter. De plus, un environnement extrême (températures très hautes ou très basses, poussière, chocs violents et fréquents…) entrera nécessairement en ligne de compte dans la sélection du produit. La valve est en effet fixée à vie sur l’appareil. Toute erreur de jugement dans l’achat d’une valve d’équilibrage pourrait donc impliquer à plus ou moins long terme un changement coûteux de l’ensemble de vos équipements.

Nous espérons avoir éclairé votre lanterne et vous invitons à consulter dès maintenant vos options !