Qu'est-ce que la cavitation ?

Qu'est-ce que la cavitation ?

Nous allons découvrir ensemble, dans le cadre de cet article, le phénomène de cavitation. Ce processus chimique qui peut, dans certains cas, endommager votre matériel hydraulique. Il est donc important de bien se renseigner et d’apprendre à l’éviter afin de le préserver. Le phénomène se caractérise donc par l’apparition et la disparition de ces bulles d’air dans les liquides.

Il est important de souligner que plus la vitesse de circulation d’un liquide est élevée, plus la pression sera faible. Si la vitesse est très élevée, la pression statique chute au-dessous de la pression d’évaporation du fluide et il se forme alors des bulles de gaz dans le fluide qui implosent brusquement dans les parties creuses lorsque la pression statique augmente.

Quelles sont les conséquences de ce phénomène sur le matériel ?

Bien que l’apparition de bulles semble anodine, la cavitation, si elle n’est pas évitée, peut porter préjudice à votre matériel. Quelles sont alors les conséquences sur le long terme ? Cela peut se traduire de plusieurs façons :

  • La cavitation va provoquer des turbulences qui vont générer une détérioration des performances de la pompe, avec une baisse d’efficacité estimée à 3% environ.
  • Les vibrations provoquées par le phénomènes de cavitation vont provoquer du bruit
  • L’éclatement des bulles le long des parois va endommager la surface des conduits et se traduire une fois de plus par une perte de performance. Par exemple avec une réduction de la précision de distribution d’un fluide.

Comment peut-on éviter le phénomène de cavitation ?

Il est important de rester vigilant afin de préserver votre matériel. Par exemple, toutes les pompes hydrauliques fonctionnent en provoquant des variations de pression. Ce processus est indispensable pour faire circuler un liquide dans un conduit. Elles sont donc concernées par le phénomène de cavitation. C’est l’éclatement des bulles formées par la cavitation qui va abîmer le matériel. Comment faire pour l’éviter ?

La première chose à faire est d’observer les signes avant-coureurs. La cavitation dépend de nombreux facteurs, tels que la viscosité du fluide, la pression de la vapeur, la densité, la température, l’élévation hydraulique, la pression atmosphérique ou encore le type de pompe et la vitesse de la pompe. Lorsque la pression à l’entrée de la pompe est réduite, le phénomène de cavitation est amplifié, produisant des fluctuations de la pompe, émettant un bruit fort, et parfois un fluide trouble à la sortie de la pompe.

Quelques astuces pour endiguer ce phénomène

L’objectif principal consiste à maintenir la pression du liquide en dessous de la pression de saturation. Pour ce faire, vous pouvez utiliser une pompe en série ou multicellulaire, ou encore une pompe immergée. Si ce n’est pas possible, alors placez votre pompe au niveau le plus bas possible. Vous pouvez aussi diminuer la température du liquide, ou bien choisir de réduire le débit au sein de la pompe.